Les énergies renouvelables coûtent de moins en moins cher

demande de devis

Le coût de production d’électricité par source d’énergies renouvelables baisse tous les ans, selon une étude de l’Agence internationale des énergies renouvelables. Le coût des panneaux solaires aurait notamment baissé de 60% en deux ans.

Photo de REUTERS/Stringer

Le coût de production d’électricité par source d’énergies renouvelables baisse tous les ans, selon une étude rendue publique par l’Agence internationale des énergies renouvelables (Irena), allant contre l’idée reçue que les énergies propres sont trop coûteuses.

Selon cette étude d’Irena, publiée mercredi soir, les coûts relatifs à la production d’énergie par panneaux solaires (photovoltaïque) ont baissé de 60% au cours des deux dernières années. Le coût de production avec d’autres sources d’énergie renouvelable, dont le vent, l’énergie solaire concentrée, l’énergie par biomasse et l’hydroélectricité, est également en baisse, selon cette organisation basée à Abou Dhabi.

Idée reçue: les énergies renouvelables sont trop chères

« L’une des (idées reçues) perpétuées par les lobbies industriels est que l’énergie renouvelable est trop chère », indique le directeur général d’Irena Adnane Amine. Mais « les coûts baissent énormément et cela va continuer dans l’avenir », a souligné M. Amine expliquant que la production d’électricité « est à présent compétitive avec beaucoup de technologies de carburants fossiles (….) traditionnelles ».

Selon Dolf Gielen, directeur du Centre d’innovation et de technologie d’Irena, les investissements dans les énergies renouvelables ne sont plus un marché de niche mais représentent « la masse des investissements dans le domaine de la production d’énergie », représentant la moitié des nouvelles capacités dans le monde.

« Les marchés croissent très rapidement (…) et d’autres réductions de coût sont fort probables », a-t-il indiqué. Une deuxième étude d’Irena publiée mercredi a estimé que les énergies renouvelables vont créer au moins 4 millions d’emplois dans le seul secteur de l’électricité dans des zones rurales des pays en développement. Aujourd’hui, il y a 5 millions d’emplois dans le monde dans le secteur de l’énergie renouvelable et plus de 1,3 milliard de personnes, essentiellement en Afrique et en Asie, n’ont pas accès à l’électricité, selon Irena.

Fondée en 2009, Irena est une organisation intergouvernementale destinée à promouvoir l’utilisation de sources d’énergies renouvelables. Elle compte 155 Etats membres et son siège est à Abou Dhabi.

Article de l’Expansion.com publié le 07/06/2012