Installation de panneaux photovoltaïques : un choix de vie écologique et économique – Journée Portes Ouvertes à Neuve Chapelle

demande de devis

 

Habitants de la rue du Bois, M. et Mme Penin ont ouvert les portes de leur maison à d’autres particuliers intéressés par l’alliance du respect de l’environnement et de la rentabilité

 

«Si tout va bien, l’investissement de départ sera amorti en moins de dix ans, même peut-être en cinq ans. En plus, on a eu un bon prêt à la banque et on a bien négocié avec l’installateur. C’est comme un placement avec retour sur investissement ». M. Penin a le sourire. Avec sa femme, cet habitant de la rue du Bois à Neuve-Chapelle a choisi de faire installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de sa maison, orientée idéalement vers le sud. Et il ne le regrette vraiment pas : « Tous les jours, on fait attention à respecter notre environnement, alors on s’est dit « pourquoi pas » », témoigne le quinquagénaire. L’objectif du couple : ne pas perdre d’argent. « On a investi une somme qu’on espère récupérer dans les années à venir », résume madame. Ce que confirment les deux commerciaux de l’entreprise lilloise SunElis, qui a installé les 16 panneaux photovoltaïques : « Les époux Penin revendent l’énergie produite à 0,58 centime le kw/h, c’est très intéressant car en plus c’est un prix garanti pendant 20 ans. Surtout que le tarif passe à 0,46 à partir du 10 mars », expliquent Laurent Hugot et Vincent Degraeve. Et d’ajouter : « En un an, l’électricité revendue à ERDF devrait rapporter au foyer entre 1 500 et 2 000 euros ».

 

Le petit plus non-négligeable qu’ils proposent à leurs clients, c’est un service « clés en mains » : « On ne s’est occupés d’aucune démarche administrative », déclarent M. et Mme Penin. En effet, SunElis gère aussi les demandes d’autorisation et de subventions. Et ce qu’a également apprécié le couple de Neuve-Chapelle, c’est le fait que les promesses ont été tenues : « Le matériel est de qualité. En juillet, l’installation a été réalisée en peu de temps (ndlr : deux à trois jours), et le raccordement a été effectué dès le mois d’octobre. Et les Penin sa-vent de quoi ils parlent : ils avaient fait établir plusieurs devis avant de faire leur choix, au point qu’ils ne savaient plus à quel saint se vouer ! En effet, « il faut faire attention car il y a beaucoup d’arnaques à cause de professionnels peu sérieux », prévient Laurent Hugot.

 

Christine CERDEIRO

 

jpo img